Quand l'allaitement favorise la prise de poids

1 août 2020

Connaitre son poids après l’accouchement, le stabiliser ou décider de perdre quelques kilos  est un combat pour lequel il faut s’armer de connaissances, de motivation et de patience.  Certaines femmes sont plus naturellement dotées de volonté et de motivation pour y arriver, tandis que pour d’autres, plusieurs paramètres rendent les choses plus complexes. La grossesse favorise la prise de poids des femmes (12 à 16 kilos) en moyenne. Si pendant la grossesse, on sait que la femme peut prendre entre 12 et 16 kilos, nous omettons souvent de relever que pendant l’allaitement, au lieu de perdre du poids, elle peut aussi facilement en prendre. Ceci, si aucun accompagnement ni suivi n’est fait. Quels sont les facteurs liés à l’allaitement maternel qui peuvent faciliter la prise de poids ?  

Le manque de temps, d’attention et la perte de l’estime de soi 

Dès que les femmes accouchent, tout le monde se focalise sur le poids de l’enfant et de sa croissance au fil des mois. Personne ne se préoccupe véritablement du poids de la mère, de sa santé et de son bien - être.  Chose surprenante car du bien-être et de la santé de la mère dépendent les bonnes montées laiteuses et la croissance harmonieuse du nourrisson.  Malheureusement, le suivi de l’état nutritionnel de la femme allaitante n’est généralement pas une priorité sous nos cieux, même pas pour l’intéressée elle-même. Rares sont les mères qui arrivent à se trouver du temps, les 6 premiers mois, pour ne serait-ce se peser et apprécier l’évolution du poids depuis l’accouchement. Or, si vous ne vous pesez pas pendant 6 mois par exemple, vous pourriez avoir pris plusieurs kilos sans le remarquer. Aussi, pour prendre soin de son alimentation et de sa ligne, faut-il trouver du temps et du soutien de la part du conjoint et des membres de la famille. 

La montée laiteuse des premiers mois 

Lorsque la montée laiteuse n’est pas bonne, les membres de la famille estiment que la solution est que la nouvelle mange beaucoup plus. On assiste ainsi à la consommation de repas ou de bouillies excessivement riches en énergie. Pour rappel, la montée laiteuse est la quantité de lait présente dans les seins au moment de nourrir le nouveau né. Une telle situation peut favoriser une prise de poids rapide de la nouvelle maman, surtout si une telle alimentation est maintenue pendant plusieurs semaines. 

L’allaitement maternel exclusif stimule la faim 

De grosses faims apparaissent aux cours de la période d’allaitement, parfois à en avoir le vertige. Afin de calmer ces faims surprises, les femmes qui allaitent peuvent beaucoup grignoter entre les principaux repas. Or, qui dit grignotages permanents dit avec beaucoup d’assurance, prise de poids. 

Les mauvaises habitudes 

Pendant cette période, les réveils nocturnes pour allaiter le bébé sont fréquents.  De petits creux  peuvent s’installer. Les femmes allaitantes apprennent non seulement à dormir tard mais aussi à manger en plein milieu de la nuit. Malheureusement, ces habitudes restent, s’inscrivent sur la durée et participent aussi à la prise de poids.

Le sevrage après l’allaitement

Plusieurs femmes constatent aussi que lors du sevrage complet de l’enfant, elles peuvent prendre beaucoup de poids. Cela s’explique simplement par le fait que pendant l’allaitement, votre organisme utilise de l’énergie supplémentaire pour la lactation, ce que vous comblez par un apport énergétique qui dépasse vos besoins normaux. Lorsque vous arrêtez l’allaitement vous devez absolument revoir à la baisse vos portions alimentaires. 

Si vous êtes enceinte, ou êtes une femme allaitante, notre programme Fit and Beauty Pregnancy vous offre un accompagnement individuel ou en groupe selon votre préférence pour la perte de poids et le bien-être. Rejoignez-nous.